Surtensions

Publié le

Surtensions

https://www.senscritique.com/livre/Surtensions/critique/89855559

 

Critique publiée par le

Surtension surtout sur la fin, encore une claque de Mr Norek !

La joie de retrouver Coste et sa section crim, c'est comme avoir laissé une bande de pote le temps d'un (long) voyage et de les retrouver à l’aéroport :D

Une fois n'est pas coutume Olivier Norek signe un grand polar ! J'avais beaucoup aimé code 93, j'avais été choquée, chamboulée mais néanmoins conquise par territoires, j'attendais donc très impatiemment (mais avec un peu de craintes) ce nouvel opus et bordel quel voyage !

Déjà j'adore la façon d'écrire d'Olivier Norek, c'est un pur plaisir, ses livres se lisent avec une grande facilitée (quand une scène nous retourne pas au point de se retrouver en tête à tête avec la cuvette et enfermée dans la salle de bain en pleine crise de nerfs à se demander si on abandonne ici le livre, Territoires tout ça) du coup ça va vite (trop vite, tellement trop vite).
Olivier Norek nous entraîne ici dans le milieu carcéral et ses défaillances, ce qui a de bien quand un flic écrit du polar c'est qu'on se retrouve direct immergé dans ce monde, la façon de décrire l'ambiance tout ça c'est tellement vécu !

Dans les 2 premiers opus on se retrouve face à des méchants méchants, détestables et à pour lesquels malgré le vécu difficile nous n'avons pas de compassion (pour ma part après la scène terrible qui me hante toujours des mois après, je n'avais que de la haine ! ), ici je me suis vachement attaché aux méchants ! Parce que finalement ils ne sont peut être pas si méchants que ça ! J'ai beaucoup aimé Franck, Dorian et Alex, ils ont quelque chose de drôlement attachants, des vrais Bonnie and Clyde ... J'avais même envie qu'ils s'en sortent !
En regardant de plus près c'est pas eux les vrais méchants, les vrais méchants sont finalement relégués au second plan (parce que ceux là je les déteste aussi ! ).

Surtensions est écrit en 5 parties que j'ai trouvé bien distinctes, ce qui nous permet d'être totalement absorbé par ce qui s'y passe, tout est séparé au départ pour mieux se rejoindre après ...
J'ai beaucoup aimé cette sensation de différences avec les 2 premiers, j'ai trouvé territoires nettement meilleur que code 93, logique je dirais puisque code 93 est une entrée en matière, on découvre l'équipe, l'ambiance ... Territoires les présentations sont faite donc on entre directement dans le vif du sujet !
Est ce que j'ai préféré ou moins aimé surtensions ? C'est une bonne question, en fait je l'ai trouvé différent, pas vraiment comparable aux autres ... Il faut lire les premiers pour être bien imprégné par l'équipe, qui ils sont, pourquoi ils en sont là ... Mais l'histoire cette fois touche plus en arrière plan les problèmes de banlieue, on découvre autre chose, un monde violent mais différemment violent !

Par contre la fin ... Je m'y attendais pas, je n’y étais pas préparé et ça été une grosse claque :'(
Je me suis dis dans territoires il m’assomme dès le début, là c'est cool il attend la fin ! Bien que j'ai quand été moins choquée mais bordel ...

Lire Olivier Norek c'est un peu comme faire un tour en montagnes russes, ça secoue, ça secoue plus violemment, ça retourne l'estomac et finalement c'est tellement bon qu'on y retourne les yeux fermés (bon après faut les ouvrir si non c'est pas pratique pour lire!)

Bon je vais me remettre de mes émotions avec le dernier tome (25) de Walking Dead et après je vais me consoler avec Sharko et Henebelle !

10 / 10

Publié dans Thrillers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article