Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

N’Eteins Pas La Lumière– Bernard Minier

Publié le par Druspike

N’Eteins Pas La Lumière– Bernard Minier

J’attaque enfin ce troisième tome des enquêtes du commandant Martin Servaz ! Il était prévu bien avant dans mon planning mais ces derniers mois n’ont pas été un long fleuve tranquille ! Ce n’était pas le meilleur moment pour sortir ce petit pavé, j’ai eu beaucoup de mal à me dégager du temps de lecture, la reprise d’une vraie vie n’est finalement pas de tout repos mais c’est quand même bien cool !

 


De quoi ça parle ? « « Tu l’as laissée mourir… »
Le soir de Noël, Christine Steinmeyer, animatrice radio à Toulouse, trouve dans sa boîte aux lettres le courrier d’une femme qui annonce son suicide. Elle est convaincue que le message ne lui est pas destiné. Erreur ? Canular ? Quand le lendemain, en direct, un auditeur l’accuse de n’avoir pas réagi, il n’est plus question de malentendu. Et bientôt, les insultes, les menaces, puis les incidents se multiplient, comme si quelqu’un cherchait à prendre le contrôle de son existence. Tout ce qui faisait tenir Christine debout s’effondre. Avant que l’horreur fasse irruption.
Dans les ténèbres qui s’emparent de sa vie, la seule lueur d’espoir pourrait bien venir d’un certain Martin Servaz.»     

Nous voilà rendu dans la troisième enquête de Martin Servaz ! Ce roman est un peu différent des deux premiers ! Martin est en arrêt et dans un centre pour flics dépressifs. Il ne travaille donc plus officiellement … Jusqu’au moment où il reçoit une clé d’hôtel, une chambre dans laquelle une femme s’est suicidée et qu’il se met à enquêter sur cette femme et sur ce suicide qui lui semble louche !

En parallèle nous suivons Christine dont la vie bascule du jour au lendemain et qui se trouve plongée dans un véritable cauchemar, elle est seule, personne ne croit en son histoire et tout est bien manié par quelqu’un pour la faire passer pour folle !

C’est donc ici une ambiance bien différente, pas de groupe d’enquêteurs, les personnages que nous avons côtoyés dans les précédents tomes sont très peu présents.

J’ai trouvé le début du roman très haletant, j’étais plongé dans l’ambiance et l’envie de voir où l’auteur nous emmenait cette fois ! Seulement le manque de temps a ralenti grandement mon rythme et j’ai commencé à trouver des longueurs dans l’histoire !

J’ai beaucoup aimé ce roman, l’intrigue était vraiment intéressante, les personnages à la fois attachants et intrigants ! L’auteur nous balade, nous mène en bateau mais justement parfois c’est trop ! On est perdu, l’histoire tire en longueur et on a du mal à voir où ça va nous mener !

Mais comme pour les tomes précédents les 200 dernières pages sont palpitantes, on redistribue les cartes, l’auteur nous offre quelques cliffhangers vraiment chouette et la fin est vraiment bien amenée ! Bon j’avoue en revanche que j’avais compris une grosse partie de la fin, notamment qui et pourquoi, et aussi la scène de la forêt, j’avais de suite compris le choix qu’avait fait l’auteur et quelles en seraient les conséquences.

J’ai, cependant, beaucoup aimé les dernières pages et ce qu’on apprend qui laisse entrevoir des choses intéressantes pour la suite du côté de Martin !

Malgré les quelques points négatifs j’ai passé un bon moment de lecture et que je retrouverais avec plaisir le commandant Servaz dans le tome suivant !  

Note 8/10

Commenter cet article