Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Bleu Ne Va Pas À Tous Les Garçons – George M. Johnson

Publié le par Druspike

Le Bleu Ne Va Pas À Tous Les Garçons – George M. Johnson

Cette lecture je la dois à Floflyy qui en a tellement bien parlé que je l’ai acheté dès que j’ai pu ! Sachant que je ne voulais pas acheter chez De Saxus rapport à ce qu’ils ont fait il y a quelques temps, mais ce livre me semblait vraiment assez important pour mettre de côté le fond de ma pensée le temps de l’acheter ! Et tant qu’à faire j’ai craqué sur la version Hardback absolument sublime !


De quoi ça parle ? « Dans une série d'essais personnels, George M. Johnson, journaliste et militant·e LGBTQIAP+, raconte de manière douce-amère son enfance, son adolescence et ses années universitaires dans le New Jersey et en Virginie.
Du souvenir de se faire casser les dents par des brutes à l'âge de cinq ans, de chiner avec sa grand-mère bienveillante, à ses premières relations sexuelles, cette autobiographie raconte sans détour les épreuves et les triomphes auxquels sont confronté·e·s les jeunes queers noir·e·s.
On rit, on pleure, mais plus que tout, on est touchés par la grâce et le courage qui se dégagent de cette œuvre. Véritable compagnon pour les jeunes queers qui se cherchent, Le bleu ne va pas à tous les garçons va au-delà de son public en s'interrogeant sur l'identité de genre, la masculinité toxique ou encore la famille.
Un témoignage brut, bouleversant et indispensable. Un véritable message d'espoir.»     

 

Ce n’est jamais facile de parler d’une autobiographie, est ce qu’on peut dire j’ai aimé / pas aimé sans porter un jugement déplacé sur la personne ?

En franchise ce livre est un véritable coup de cœur, j’ai adoré du début à la fin ! L’auteur se met à nu devant nous et aborde absolument toutes les facettes qui l’ont construit en tant que noir et queer.

Il faut quand même noter que George Matthew a une famille incroyable et bienveillante ce qui n’est malheureusement pas le cas de toutes les personnes queer, noires ou blanches. Tout n’a pas pourtant pas été simple dans sa vie, George nous livre son vécu, sans filtres, iel nous parle d’agression sexuelle, d’inceste, de transidentité, de VIH, de rejet, d’homophobie mais iel nous parle aussi d’amour, d’amitié et de libération ! J’ai eu un vrai coup de cœur pour sa Nanny, en lisant les anecdotes la concernant je me suis dis que le monde se porterait beaucoup mieux si tout le monde avait une nanny pour l’accompagner dans sa vie !

J’ai adoré la plume de George, sa façon d’aborder les choses avec le recul nécessaire, de façon positive et très douce. J’ai trouvé beaucoup d’humour dans sa façon de se raconter et ça fait de ce livre un ouvrage, vrai, intense mais positif !

Le dernier chapitre, le 16 a été un peu plus difficile pour moi, j’ai versé quelques larmes en le lisant, il fait écho à un drame que je viens de vivre dans ma vie personnelle, j’ai donc ressenti toutes les émotions de George dans ce passage de vie, j’ai compris ce qu’il ressentait, l’horreur et l’injustice, mais aussi l’impuissance qu’on ressent dans ce genre de situation.

Enfin dans ce roman iel nous parle de ses expériences et de ses premières fois, iel met le doigts sur un sujet important et sur lequel il faudrait se pencher un peu plus à savoir l’absence totale d’éducation sexuelle pour les personnes queers. On parle toujours de sexualité hétéro, un garçon, une fille mais effectivement les ados gays n’ont aucune éducation, si ils ne peuvent parler à personne dans leur entourage ils se retrouvent seuls face à leurs interrogations, leurs doutes et leurs peurs ! Bien sûr à l’heure d’internet ça semble facile d’avoir accès à toutes les infos mais ne nous le cachons pas c’est loin d’être idéal, et même si nos ados peuvent même y trouver des interlocuteurs comment être sûr qu’ils ne vont pas tomber sur quelqu’un de néfaste ? Bref ce néant est très problématique !

Cette autobiographie est un ouvrage young adult, cependant certains passages peuvent être un peu violent et je pense qu’il est important que cette lecture soit accompagnée quand c’est possible (tous les ados queers n’ont pas la possibilité de parler à leur entourage).

Ce roman est absolument nécessaire, il est vrai, et aidera beaucoup de jeunes à se trouver, à se comprendre et surtout à s’accepter ! Il devrait être lu par tous les jeunes, qu’ils soient LGBTQIAP+ ou pas, il me semble aussi être un très bon outil pour comprendre et accepter les différences des autres !

Merci à Geaorge M. Johnson de nous offrir ce petit bijou, je terminerais cette chronique par la dernière phrase du livre : « Quand je dis que le bleu ne me va pas, je veux dire que je n’ai aucun regret. Que ce livre soit un bestseller ou un flop, s’il aide ne serait ce qu’une seule personne, il en aura valu la peine. »

Ne t’inquiète pas George je pense que ce livre aidera pleins de jeunes à s’accepter et à accepter les autres !

 

Note 10/10 COUP DE COEUR

Commenter cet article