Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’île Du Diable – Nicolas Beuglet

Publié le par Druspike

L’île Du Diable – Nicolas Beuglet

Et voilà je termine la trilogie Sarah Geringën avec ce petit opus, qui se mit d’une traite !


De quoi ça parle ? « Le corps recouvert d'une étrange poudre blanche…
Des extrémités gangrenées…
Un visage figé dans un rictus de douleur…
En observant le cadavre de son père, Sarah Geringën est saisie d'épouvante. Et quand le médecin légiste lui tend la clé retrouvée au fond de son estomac, l'effroi la paralyse.
Et si son père n'était pas l'homme qu'il prétendait être ?
Des forêts obscures de Norvège aux plaines glaciales de Sibérie, l'ex-inspectrice des forces spéciales s'apprête à affronter un secret de famille terrifiant.
Que découvrira-t-elle dans ce vieux manoir perdu dans les bois ?
Osera-t-elle se rendre jusqu'à l'île du Diable ? »

 

     

J’adore lire Nicolas Beuglet, ses romans se lisent à une vitesse folle, ils sont hyper addictifs et on ne s’ennui pas une seule seconde !

Déjà j’ai bien aimé que l’auteur nous fasse un petit rappel au début du roman sur ce sui s’est passé dans les tomes précédents, moi je les avais bien en tête puisque lu il n’y a pas longtemps mais tous les auteurs de série devraient faire ça, ça m’aiderait souvent à me remettre dans l’histoire !

 Dans ce roman on retrouve Sarah 1 an après la fin de complot ! Je ne peux pas vous dire où on retrouve Sarah pour ne pas spoiler les gens qui n’auraient pas lu le tome précédent !

Donc ce roman est la suite directe du précédent, à mon sens il faut lire les précédents avant d’attaquer celui-ci, sans ça il n’a pas grand intérêt !

Sarah est de retour dans une enquête très compliquée émotionnellement puisqu’elle va enquêter sur la mort de son père. Elle ne peut enquêter de manière officielle suite aux événements du tome précédent, et sera donc secondé d’un petit nouveau.

Ce tome démarre très fort, on est direct dans l’ambiance, pas de temps mort ou de mise en place, l’auteur attaque direct ! Ce roman ne fait que 300 pages, il est pourtant plein de suspens, de rebondissements et de révélations ! Autant vous dire qu’on ne s’ennui pas une seule seconde et qu’il est très compliqué de lâcher la lecture ! Les chapitres sont très courts et le rythme bien soutenu !

Je ne peux pas trop en dire sur ce roman pour ne pas spoiler, et avec seulement 300 pages le spoil arrive vite !

Je peux vous dire que j’ai beaucoup aimé ce roman, l’auteur nous emmène vers un fait historique réel que, personnellement je ne connaissais pas, et sur lequel je vais faire des recherches !

La fin m’a laissé sans voix, j’espère que Nicolas Beuglet va faire une longue pause avec Sarah parce qu’il l’a assez malmené comme ça ! La pauvre a besoin d’une retraite !

Je vous conseille cette trilogie, rythmée et efficace !

Note 9/10

Commenter cet article