Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’Homme Feu – Joe Hill

Publié le par Druspike

L’Homme Feu – Joe Hill

Quand j’ai fait ma PAL pour #marsaufeminin j’étais presque certaine que je n’avais pas assez de livres d’autrices et comme je ne voulais pas en acheter spécialement je m’étais mis des livres avec une femme en personnage principal pour rester dans le thème. Bon depuis j’ai réalisé que j’avais des Agathe Christie que j’aimerais relire mais que je ne sors pas … finalement ça aurait été le bon moment ! Je verrais sur les derniers jours.


De quoi ça parle ? « Personne ne sait exactement quand et où cela a commencé. Sur le corps des hommes et des femmes de magnifiques tatouages apparaissent et brûlent plus ou moins violemment les individus qui les portent... Boston, Détroit, Seattle... sont frappés.

Il n'existe pas d'antidote. Harper est une infirmière merveilleusement bienveillante. Le même jour, elle découvre qu'elle est enceinte et qu'elle est touchée par le virus. Paniqué son mari fuit. Et dans ce monde en ruines où des micros sociétés se créent et des milices d'exterminations traquent les malades, Harper va rencontrer l'Homme-feu capable de contrôler le feu intérieur qui consume les humains.

Ensemble, ils vont tenter de sauver une société terrorisée où chacun est prêt au pire pour tenter de survivre. Une fresque aussi profonde que fascinante sur l'homme face à ses peurs vertigineuses et à sa puissance de vie.»     

J’avais donc mis ce livre dans ma PAL bonus de mars car il me semblait que son personnage central était une femme (#teamjenelispaslesquatriemedecouv) mais j’avoue qu’il me faisait hyper peur ! Genre wow attention ce livre fait 1000 pages … Bon en réalité c’est pas le nombre de pages qui m’effraie en général mais plus le fait qu’il y ait de grosses longueurs et que ça de ce fait compliqué à lire …

Alors ici PAS DU TOUT ! J’ai dévoré ce livre en 3 jours, je n’en reviens pas ! Commencé lundi aprème et mercredi soir c’était terminé ! Les pages défilent à une vitesse folle, on ne voit pas le temps passer et je n’ai, personnellement, trouvé aucune longueur dans ce récit !

Ce roman est un post A avec pandémie, virus mortel et compagnie ! Peut être pas le plus judicieux à lire dans cette période me direz vous mais en toute franchise ça ne m’a pas dérangé ! Alors oui le virus qui efface de la carte une grosse partie de l’humanité c’est du déjà vu, notamment chez le papa de l’auteur mais là on est avec un virus hyper original avec un nom tout aussi badass : l’écaille !

L’auteur nous pose direct son cadre et son intrigue ! Dès les premières pages on est dans l’action, on sait vers quoi on va !

Pareil avec ses personnages, il arrive avec beaucoup de subtilité à nous faire adorer / détester les différents personnages de cette histoire ! Harper est direct hyper attachante alors que son mari est une tête à claque dès les premières lignes !

J’ai aussi beaucoup aimé le pompier, Nick, Alli, Renée, les prisonniers … Par contre l’auteur arrive aussi a bien nous manipuler avec certains de ses persos !

J’ai trouvé ce roman plein d’action et de rebondissement et une bonne dose de stress dans les 250 dernières pages ! Je les ai quasiment lu en apnée, je ne pouvais pas poser le bouquin ! La dose de surnaturel est bien dosée.

La plume de Joe Hill en plus d’être hyper agréable et vraiment efficace ! Il nous prend la main et nous balade à travers les pages de son univers, sans nous perdre, tout est clair, les explications sont simples.

La fin m’a laissé totalement K.O, il y a longtemps qu’un roman ne m’avait pas autant bouleversé. Je l’ai trouvé vraiment bien faite, ça monte crescendo à 150 pages de la fin … Je n’en dirais pas plus pour ne pas risquer de spoiler MAIS pfiouuuuuuu je vais pas m’en remettre tout de suite je crois ! Et en plus j’avoue que je vais avoir du mal à quitter ces personnages, cette ambiance et tout ce que l’auteur nous a offert ! Ça tombe bien, comme le week-end dernier, je ne  vais pas avoir trop l’occasion de lire durant les 3 prochains jours ça va me permettre de laisser filer tout ça.

J’ai trouvé ce roman très différent de Nosfera2 que j’avais lu début février. Déjà ici il installe très vite son histoire et ses personnages. Avec 200 pages de plus je trouve que l’homme feu ne souffre pas de longueur ! Par contre j’ai adoré qu’ici aussi il glisse pleins de clin d’œil à d’autres œuvres : livres / films / séries et je sais maintenant avec certitude que Joe Hill est un grand fan de Doctor Who et de la saga littéraire Le Trône De Fer et je l’aime encore plus pour ça !

Je ne peux que vous conseiller ce livre, et si comme moi les 1000 pages vous font peur, vraiment ne vous en occupez pas ça se lit trop bien !

Note 10/10 ÉNORME COUP DE CŒUR  

Commenter cet article