Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le mystère Fulcanelli – Henri Loevenbruck

Publié le par Druspike

Le mystère Fulcanelli – Henri Loevenbruck

Après la lecture de ce roman c’est une nouvelle page Henri Loevenbruck que je ferme, plus qu’un et j’aurais tout lu et il me faudra attendre patiemment la suite de ses écrits !


De quoi ça parle ? « Après plusieurs meurtres mystérieux et le vol d'un manuscrit, Ari Mackenzie accepte de mener l'enquête dans les milieux ésotériques afin de percer le mystère de l'identité du plus mystérieux alchimiste du XXe siècle : Fulcanelli.»

 

     

Exercice un peu difficile de parler d’un tome 3 sans spoiler les premiers pour ceux qui ne les auraient pas lus tout en donnant envie d’y aller pour ceux qui verraient cette chronique par hasard …

Déjà j’ai passé un excellent moment avec cette saga et le personnage Ari Mackenzie. En toute franchise ce n’est pas forcément ce que l’auteur a écrit de mieux mais ça reste quand même très très bon et surtout avec la signature d’Henri Loevenbruck à savoir : tout est hyper carré, hyper documenté, l’auteur sait où il va et il y va avec les clefs en mains !

Ce troisième tome je l’ai trouvé un peu différent des autres, il est plus posé, il y a moins d’actions, je trouve que l’ambiance est plus dans la réflexion et la recherche. En revanche ce n’est pas pour ça qu’on s’ennuie, du tout ! La construction du roman est parfaite, des chapitres courts, l’alternance des personnages, et le petit fil rouge du mystère qui nous accroche vraiment fort ! Je l’ai bouffé en 2 soirées, je n’ai pas vu les pages défiler tellement j’étais absorbée.

Dans cette nouvelle aventure Ari, suite à une série de meurtres et à la disparition d’un carnet contenant peut être une révélation sur qui était Fulcanelli, va donc enquêter sur cet auteur et ses mystères.

Un point  hyper positif j’ai adoré retrouver Lola en  tant que personnage principal, sa présence  m’avait  beaucoup manqué dans  le  précédent  et  c’est vraiment chouette de  retrouver  sa belle personnalité et son énergie .

On sent bien que c’est l’enquête de l’auteur qu’il nous livre à travers son personnage. J’ai vraiment ressenti la passion qui anime Henri Loevenbruck sur ce sujet, son avis de faire découvrir, de transmettre … C’est un banco avec moi parce que j’avoue que maintenant j’ai très envie de découvrir Fulcanelli et son mystère des cathédrales ! J’avoue que je ne connaissais pas plus que ça avant de lire ce livre, son identité m’importe donc peu mais j’ai adoré suivre le raisonnement de l’auteur, j’ai adoré qu’il nous livre une partie de ses recherches et même si je n’y connais rien, je trouve effectivement son hypothèse plutôt crédible.

On apprend pas mal de choses sur des personnages comme Flammarion ou Victor Hugo pour ceux qui ne connaissent pas trop la vie de cet auteur, perso je suis passionnée d’Hugo depuis l’adolescence donc je connais bien le sujet mais j’ai adoré le « croiser » à travers les pages de ce roman.

Je trouve aussi qu’à travers cette saga mais particulièrement avec ce troisième tome l’auteur nous montre l’amour qu’il a pour les livres. C’est vraiment la dernière sensation qui m’est resté en fermant ce roman : l’amour des livres !

Pour ceux qui comme moi ne sont pas fan de thriller ésotérique en général sachez que vous pouvez tenter sans soucis cette saga. Je trouve que l’auteur réussi vraiment à nous embarquer, c’est totalement accessible à tous, que vous soyez ou non lecteur de thriller en général ! Et le côté historique / ésotérique est amené de façon simple et hyper intéressante. C’est hyper pointu et documenté sans jamais être lourd, pompeux ou trop cérébral. On est vraiment dans quelque chose accessible à tout lecteur. Bon peut être que les fans du genre ou gros lecteur de Dan Brown trouveront ça trop simple, mais ceux qui n’accrochent pas au Da Vinci Code etc vous pouvez tenter en commençant par « le rasoir d’Ockham », c’est une série à lire dans l’ordre pour suivre les personnages si non on y perd beaucoup.

 Pour finir j’ai adoré la fin, que ça soit la fin de l’enquête qui m’a bien surprise je dois dire ou la  fin de  la saga même si j’avais vu venir le  dernier chapitre assez  vite j’aurais été déçue d’une autre fin.  Je peux laisser partir ces personnages, je suis en paix on va dire :D
Je  pense  que ce n’est jamais  simple pour un auteur de terminer une  saga et de dire aurevoir à ses personnages, ce n’est pas forcément simple non plus  pour le lecteur.

Encore une fois merci Henri Loevenbruck pour ces 3 voyages aux côtés d’Ari. Même si ces lectures n’ont pas été des claques monumentales j’ai quand même un coup de cœur pour Les personnages que je n’oublierai pas !                       

Note 9/10

Commenter cet article