Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cartel – Don Winslow

Publié le par Druspike

Cartel – Don Winslow

Alors pour commencer on va être très clair : NON VOUS NE POUVEZ PAS LIRE CARTEL SANS AVOIR LU AVANT LA GRIFFE DU CHIEN !

Certain vous dirons qu’ils l’ont fait et que ça ne pose aucuns soucis, mais très honnêtement il y a beaucoup à perdre ! Toute l’ambiance, tout l’enjeux de ce livre tout ce qui prend forme dans le premier tome !

 

Cartel est donc le deuxième opus de la duologie écrite pas Don Winslow. Mon chéri m’a offert ces livres pour mon anniversaire et en toute franchise je ne les aurais jamais achetés de moi-même. En effet le sujet des cartels ne m’intéressait pas du tout et vu la taille des bouquins (qui a dit bloque porte ??? ) je ne m’y serais pas risqué !

Grosse erreur … Ne jamais resté sur ses aprioris !

 

!!!!!!!!!!!! ATTENTION LE SYNOPSIS SPOILE SI VOUS N’AVEZ PAS LU LE PREMIER !!!!!!!!!!!!!!!!!

De quoi ça parle ? « 2004. Adan Barrera, incarnation romanesque d’El Chapo, ronge son frein dans une prison fédérale de Californie, tandis qu’Art Keller, l’ex-agent de la DEA qui a causé sa chute, veille sur les abeilles dans un monastère.
Quand Barrera s’échappe, reprend les affaires en main et met la tête de Keller à prix, la CIA et les Mexicains sortent l’Américain de sa retraite : lui seul connaît intimement le fugitif.
La guerre de la drogue reprend de plus belle entre les différentes organisations, brillamment orchestrée par Barrera qui tire toutes les ficelles : la police, l’armée et jusqu’aux plus hauts fonctionnaires mexicains sont à sa solde. Alors que la lutte pour le contrôle de tous les cartels fait rage, avec une violence inouïe, Art Keller s’emploie à abattre son ennemi de toujours.

Jusqu’où ira cette vendetta ? »

 

Mon dieu que j’ai aimé cette duologie, ça restera clairement dans mon top 5 des meilleures lectures de toute ma vie, de mes plus grosses claques ! Vous savez ces livres qui sont difficiles à lire, qui nous secouent et nous font l’effet d’une bombe ? J’ai passé une semaine sur ce livre, pas forcément par manque de temps mais clairement parce qu’il n’est pas simple à lire, c’est un de ses livres qui nous demande d’être actif dans la lecture (un peu comme George RR Martin ou Hubert Selby Jr), qui fatigue pas mal et qui ne coule pas tout seul (pour comparer j’ai commencé hier le dernier Giebel et en quelques heures j’ai bouffé 400 pages sur les 736 alors qu’il m’aura fallu plusieurs jours pour lire 400 pages de Cartel)

Don Winslow a une écriture très littéraire, très descriptive, assez cinématographique aussi ! Il a peu de dialogues, ce n’st pas très aéré, c’est différent du style d’écriture polar / thriller habituelle ! Il y a beaucoup de personnages, beaucoup, beaucoup, beaucoup de lieux aussi pas forcément simple ne pas s’y perdre !

 

Il y a pas mal de violences aussi dans ces livres, pas des scènes gores hyper détaillées, ce n’est pas du tout le genre de Winslow. Il ne fait pas du gore pour faire du gore. Pas de violence gratuite et inutile, chaque scène a son utilité et son importance dans l’histoire ! Don Winslow ne donne pas dans la surenchère et pourtant ces scènes sont bien plus choquantes et marquantes que dans des livres qui se veulent trash juste pour « choquer ».

On est littéralement embarqué dans cette histoire et on retrouve avec bonheur Adan et Art dans cette suite. Les personnages ont évolué mais garde une grosse rancœur l’un vis-à-vis de l’autre. Un but finir ce qui n’a pas pu être terminé dans le premier opus !

J’ai été transporté beaucoup plus vite dans ce tome, on entre direct dans le vif du sujet les choses ayant été mises en place dans le tome 1. On est direct propulsé dans l’action !!

Cette histoire se déroule entre 2004 et 2014, on rencontre de nouveaux personnages certains m’auront bouleversé comme Chuy que je ne suis pas prête d’oublier, Marisol qui a été un énorme coup de cœur ou encore Magda qui m’a emporté avec sa force et sa détermination !

 

Ce livre bien qu’un peu complexe à lire est très addictif , j’ai lu les 260 dernières pages d’une traite, en apnée et en pleurant tout ce que je pouvais, sans trop savoir pourquoi mais sûrement le trop plein d’émotions qui avait besoin de sortir et qui a totalement débordé une fois les vannes ouvertes.

 

JE NE PEUX QUE VOUS CONSEILLER CETTE DUOLOGIE QUI EST UN CHEF D’OEUVRE !

Une lecture dont on ne sort pas indemne.

 

 

Note : 12/10

Commenter cet article