Entre Deux Mondes – Olivier Norek

Publié le par Druspike

Entre Deux Mondes – Olivier Norek

Voilà je viens de fermer ce nouveau livre d’Olivier Norek et j’ai quelques minutes pour jeter mon avis, mon impression, mes sentiments avant de reprendre le rythme effréné de la vie 😊

J’aurais aimé le laisser décanter quelques heures mais malheureusement je pars sur 4 jours hyper chargés et je n’aurais sûrement pas le temps de m’en occuper et j’ai peur d’oublier ce ressenti que j’ai là tout de suite … Je ne posterais probablement pas ma chronique avant la semaine prochaine mais au moins les mots seront posés.

 

Depuis que j’ai lu code 93, je suis au RDV à chaque sortie d’un nouveau livre d’Olivier. J’adore sa façon d’écrire, de construire ses histoires, ses personnages c’est toujours un vrai moment de bonheur.

Je ne savais pas grand-chose de ce nouveau roman, c’est un choix je voulais le découvrir totalement en le lisant, l’histoire d’une rencontre, j’avais envie de faire connaissance avec lui sans rien attendre, sans rien savoir, sans aprioris positifs ou négatifs.

Pas facile de voir passer le roman partout et de fermer les yeux, de ne pas lire un mot de ces nombreux avis, en attendant d’aller chez son adorable libraire pour le chercher et l’avoir lu. Le point positif c’est que ça permet de prendre du recul vis-à-vis des réseaux sociaux !

 

De quoi ça parle ? « Adam a découvert en France un endroit où l'on peut tuer sans conséquences. » 

Et voilà débrouille toi avec ça ! Pour une fois que je trouve une 4ème de couv super bien faite qui ne nous raconte absolument rien !

Par contre moi je vais vous en raconter un peu, un minimum pour parler du livre sans spoiler bien sûr mais si vous ne voulez rien savoir de l’histoire notez simplement :

  • Que c’est un énorme COUP DE CŒUR <3
  • Qu’il est encore meilleur que les précédents (même avec de nouveaux persos)
  • Que vous allez être secoué et pas qu’un peu !

Merci, bonne soirée :D

 

Ce livre est un voyage au cœur de la jungle de Calais, on y apprend beaucoup de choses, ça remu pas mal, c’est dur et pourtant tellement vrai … J’avoue que j’ai dû faire quelques pauses durant ma lecture parce que ça marque un peu !

Mais on y apprend beaucoup, comme l’origine du mot jungle, l’intérieur de ce lieu dont on a beaucoup entendu parler.

 

On est ici avec des nouveaux personnages, Adam et Bastien en première ligne. Adam est un réfugié Syrien ancien flic et Bastien vient d’arriver au commissariat de Calais pour raisons familiales.

Olivier nous raconte une histoire ici très difficile, mais il nous la raconte avec toute sa bienveillance et sa douceur ce qui arrondit beaucoup les angles et nous aide à tourner les pages sans avoir trop peur de ce qu’on va y trouver.

Il nous raconte une histoire vraiment troublante, poignante, brute emmenée par 2 personnages simples et authentiques. L’écriture d’Olivier est magnifique mais elle est aussi forte et poignante. Il trouve les mots justes pour nous décrire ce lieu, les gens qui y vivent tous différents et pourtant …

Dès les premiers mots j’ai su que j’allais être happée dans cette histoire et que je n’en sortirais pas indemne, que j’allais adorer ces nouveaux personnages, que j’allais beaucoup m’attacher à eux et qu’une fois de plus j’aurais du mal à quitter ce livre !

J’ai eu beaucoup d’émotions à la fin (oui j’ai chialé une fois de plus !!!), je suis contente parce que je suis rentrée dans ce livre sans trop réfléchir et du coup il y a pleins de choses que je n’avais pas vu venir et qui m’ont frappées en lisant les 70 dernières pages !

 

Ce livre est un énorme coup de cœur, je me suis régalée, j’ai adoré l’histoire, l’écriture, la justesse avec laquelle Olivier nous raconte la jungle, les personnages criant de vérité et de réalisme.

 

J'aurais aimé avoir ce livre il y a 1 an quand je me sentais seule face à tous ces gens qui crachaient sur les habitants de la jungle ! Quand je répétais en boucle que ces gens n'étaient pas là pour le plaisir mais parce qu'ils fuient un pays en guerre et que nous on les accueille en les parquant dans des camps de la honte ... Quand je souhaitais à tous ces gens de ne jamais devoir fuir la France à cause d'une guerre ou autre ... Pour ça merci Olivier, 1000 fois merci, pour eux parce qu'à travers tes mots et ton vécu tu rends à ces gens un visage humain. Et merci aussi parce que tu m'as fait réflechir sur les flics de Calais ! Ces flics qui ne peuvent quitter Calais, ces flics qui vivent dans la tourmente et qui finalement n'ont pas le rôle facile ! J'avais pas conscience, j'étais focalisée sur un côté les migrants et l'autre les gens qui leur tirent dessus !

 

Et surtout n'oubliez jamais d'où vous venez, quelles sont vos origines, n'êtes vous pas aussi descendant de migrants ?
Moi je le suis: une arrière grand mère maternelle qui a fui la Sicile enceinte et malheureusement fille-mère, ma grand mère paternelle immigrée Espagnol et mon grand père paternelle pied noir ! C'était une autre époque certes, les choses étaient différentes certes mais personne n'est à l'abri de mal naître.

 

Merci à Nicolas Lebel et à Gérard Collard et à mon ancienne librairie (ben oui j’ai déménagé) la griffe noire de m’avoir fait découvrir code 93 lors de sa sortie en poche. Merci à Olivier pour ces magnifiques moments de lecture et ses romans tellement poignants, merci aussi pour ces belles rencontres et les chouettes moments d’échanges qu’on a eu cette année (Jérémy et Léo te font des bisous 😉 ).

Note: 10/10 ÉNORME COUP DE CŒUR

Publié dans Thrillers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article